O.S. FukaMi (Fukaboshi x Miyuki)


PAS TOUCHE AU DESSIN SANS MA PERMISSION!! C'EST MOI QUI L'AI FAIT!!!!!!!!!!
 
PDV FUKABOSHI:
Je m'appelle Fukaboshi Neptune. Je suis un triton, et j'étudie dans un lycée situé en mer qui s'appelle Water High School. Je suis le premier de la classe dans cet établissement. Mes deux frères cadets aussi sont premiers de leur classe. Ryûboshi et Manboshi ne sont par contre pas dans ma classe, étant donné que nous n'avons pas tout à fait le même âge. Dans mon lycée, il n'y a pas que des sirènes et des tritons, il y a aussi des hommes-poissons et des femmes-poissons. Jamais il n'y a eu d'être humain ici, parce que le lycée est dans l'eau, et les humains ne respirent pas sous l'eau. Actuellement, je suis dans la classe. J'écoute le cours. Je sens que toutes les sirènes me regardent. En fait, pratiquement toutes les sirènes du lycée me courent après, parce qu'elles me trouvent gentil. Elles sont sympa, mais elles ne m'intéressent pas. Certes, les sirènes sont d'une grande beauté, mais j'ai déjà vu une humaine qui était incomparablement plus belle... Il y a très longtemps, alors que j'étais à la surface. La tempête faisait rage. Un bateau chargé d'humains tanguait et avait fini par couler. Je nageais dans les parages lorsque je l'ai vue. Elle se débattait à la surface pour ne pas se noyer mais une vague l'a projetée sous l'eau. J'ai alors nagé aussi vite que possible pour la sauver, puis je l'ai rattrapée et je l'ai ramenée à la surface. Quand elle s'était réveillée, le ciel était orange, car le soleil se couchait. Elle était allongée sur le sable de la grève, et moi j'étais penché au-dessus d'elle. Elle a ouvert des yeux bleus en crachant de l'eau.
 
Moi: Hé, ça va?
Petite fille: *tousse* Oui... C'est toi qui m'a sauvée?
 
Cette petite humaine était vraiment mignonne. Ses yeux étaient tout bleus, comme la mer. Elle avait des cheveux blonds courts, attachés avec un foulard blanc (drôle d'idée!), et avait un petit visage d'ange, avec un joli sourire.
 
Moi: Heu... Oui...
Petite fille: Mais... Tu es une sirène? Alors t'es une sirène garçon donc, puisque tu m'as l'air d'être un garçon!
Moi: Oui, je suis un triton. Je m'appelle Fukaboshi.
Miyuki: Moi c'est Miyuki!
 
C'était le plus beau prénom qu'on puisse avoir.
 
Moi: C'est très joli, comme prénom.
Miyuki: Merci! Mais Fukaboshi c'est joli aussi! Je n'ai jamais entendu ce nom... C'est un nom que se donnent les sirènes?
Moi: Heu.. Je ne sais pas.
 
Miyuki fixait mon front.
 
Miyuki: Tu t'es fait mal?
Moi: Heu, non.
Miyuki: *sourit* C'est rigolo, le truc que tu as pile au milieu de ton front! Ca te rend encore plus mignon que tu ne l'es déjà!
Moi: *rougit* Merci, mais il faut dire que tu es très jolie toi aussi...
 
Il m'a semblé que Miyuki avait rougi. Elle me remercia de ce compliment. Puis elle se releva.
 
Moi: Tu dois rejoindre les autres humains?
Miyuki: Je ne sais pas... Je n'ai aucune idée d'où je suis... J'espère que ma maman et mon papa n'ont rien... Et ma s½ur aussi.
Moi: ... J'aimerais t'aider, mais je ne sais pas comment...
 
J'entendis des pas.
 
Moi: Des humains! Je ne peux pas rester là mais... Je ne peux pas te laisser non plus...
Miyuki: Tu as peur des humains?
Moi: C'est pas ça, c'est juste qu'il y a des humains qui n'aiment pas les sirènes...
Miyuki: Ah oui? C'est pas normal!
Moi: Si l'humain qui arrive n'aime pas les sirènes je suis cuit! Il pourrait me vendre comme esclave ou même me...
Miyuki: *ne me laisse pas finir* Alors il faut que tu partes. J'ai été très contente de te connaître, Fukaboshi!
 
La petite humaine me fit un bisou sur le front. Je senti que mes joues chauffaient. Puis elle m'a poussée à la mer et m'a dit de partir. J'ai plongé puis, de loin, j'ai vu que la petite avait retrouvé son père et sa mère. J'ai souri et je suis retourné au fond de l'eau. J'ai soudain été tiré de ma rêverie...
 
Aladin: Fukaboshi? Est-ce que ça va? Tu semblais parti...
Moi: Hein? Oh, je vous prie de m'excuser...
Aladin: La sonnerie de la récréation a retenti depuis 2 minutes...
Moi: Je vous prie de m'excuser... *je prend mon sac et je sort* A demain monsieur!
 
Je suis sorti de la salle. Je suis ensuite descendu dans la cour qui n'était pas immergée. Car en effet, dans notre lycée, il y a une partie qui n'est pas sous l'eau. J'ai pris ma forme "terrestre" et je suis allé m'assoir sur un banc, puis j'ai bu un peu d'eau à ma bouteille. Les sirènes de ma classe sont venues à ma rencontre.
 
Issily: Hey, salut Fukaboshi!
Melo: Comment tu vas? Tu as rêvé pendant un moment durant le cours de Mr. Aladin!
Hiramella: Une jolie sirène te hante?
Moi: C'est pas vraiment... Ce que vous croyez, chères sirènes...
 
Je me suis levé du banc, la sonnerie allait bientôt retentir. Je suis allé à mon casier chercher un livre. Puis j'ai tourné la tête et j'ai vu...
 
PDV MIYUKI:
 
J'étais vraiment dans un drôle d'endroit! Un lycée sous-marin, avec une partie remplie d'air! Oh, pardon, je ne me suis pas présentée! Je m'appelle Miyuki, Hatano Miyuki! Je suis arrivée dans le Water High School aujourd'hui. Vous vous demandez sans doutes ce qu'une humaine peut bien fabriquer dans un lycée de la sorte? Très simple: je détiens un pouvoir qui s'appelle le don des océans, et mes parents connaissent le directeur du lycée, Mr. Neptune! Mr. Neptune a déclaré que ce serait bien que je rejoigne ce lycée, parce que mon pouvoir pourrait m'être utile et je pourrais apprendre à le maîtriser ici! Mon pouvoir, qu'est-ce que c'est? Je peux contrôler l'eau, respirer sous l'eau, et faire plein de trucs! Mais je ne connais pas tout dessus, alors je suis venue ici pour apprendre! ^^ J'ai vu qu'il y avait plein de sirènes ici. Ouah, elles sont très belles! C'est sûr que nous, les humaines, on fait pâle figure à côté de ces "créatures de rêve" dont les mecs sont zinzin!
 
Issily: Oh, regardez! Qu'est-ce qu'une humaine peut faire ici?
Melo: Bizarre, on n'a jamais vu d'humains dans cet établissement.
Hiramella: Hé, toi, on peut t'aider?
Moi: Oh, bonjour! *je souris* Est-ce que par hasard vous savez où est la salle 245? Je suis nouvelle et on m'a dit d'y aller, mais je ne sais plus où je suis...
???: Je vais t'aider, j'ai cours dans cette salle.
 
Je me suis retournée et j'ai vu un jeune garçon qui me semblait très familier. Il avait de longs cheveux bleus, des yeux jaunes et une drôle de chose au milieu du front. J'avais l'impression de le connaître...
 
Fukaboshi: Je... Je m'appelle Fukaboshi! *rougit*
Moi: Moi c'est Miyuki.
 
PDV EXTERNE:
 
Fukaboshi reconnu immédiatement la jeune fille. Mais Miyuki n'arrivait pas à se souvenir, même s'il lui semblait familier. La jeune fille remarqua alors que Fukaboshi n'avait pas jambes mais une queue de poisson, qui faisait penser à un requin-baleine.
 
Fukaboshi: Je... *rougit* On se connaît, non?
Miyuki: *rougit un peu* Je... Je ne sais pas... J'ai l'impression de t'avoir déjà rencontré mais...
Kaylen: *prend Fukaboshi par le bras* Allez, viens, les cours vont reprendre...
Issily: *prend Fukaboshi par l'autre bras* A plus, humaine blonde!
 
Les sirènes laissèrent Miyuki en plan. Elle les suivit tout de même, jusqu'à la salle 245...
 
Jinbei: Aujourd'hui, nous accueillons une nouvelle élève, et de plus, il s'agit d'un être humain. Voici Hatano Miyuki!
Miyuki: *entre*
Melo: Pourquoi une humaine est dans notre lycée?
Jinbei: Cette humaine est dotée d'un pouvoir qui lui donne des facultés que nous avons, ce qui la différencie des autres humains. Miyuki, assieds-toi à côté de Fukaboshi. C'est le triton aux cheveux bleus.
 
Miyuki obéit et alla s'assoir à côté de lui. Toutes les sirènes la regardaient d'un air pincé, surveillant ses moindres faits et gestes.
 
Miyuki: ... Pourquoi toutes les sirènes me regardent comme ça?
Fukaboshi: Elles sont jalouses.
Miyuki: Hein?
Fukaboshi: Je suis toujours assis seul, en cours. Les sirènes n'aiment pas qu'on s'approche de moi, surtout si c'est une humaine.
Miyuki: J'avoue que je ne comprend pas...
Issily: Mr. Jinbei! La nouvelle ne fait que bavarder!
Jinbei: Je n'ai rien entendu.. Tu te fais des idées.
Issily: Mais Mr... Je ne suis pas folle!
Jinbei: Je te prie de garder le silence, Issily.
Issily: ... *regard noir envers Miyuki*
 
A la sonnerie, c'est la pause midi. Miyuki va s'installer à une table, seule, en plein air. Fukaboshi retrouve ses frères et leur raconte tout.
 
Ryûboshi: Tu as retrouvé ton humaine! C'est formidable, la si do!
Manboshi: Oui, il a raison!
Fukaboshi: Le problème, c'est que les sirènes sont déjà jalouses... Elles ont dû voir que Miyuki compte pour moi, alors elles vont sûrement chercher à m'éloigner d'elle...
Ryûboshi: ...
Manboshi: Ignore-les! Ou dis-leur que tu voudrais rester avec la demoiselle!
 
Fukaboshi et ses frères allèrent vers Miyuki, qui était en train de manger.
 
Miyuki: Salut, Fukaboshi.
Fukaboshi: Salut. Je te présente mes frères Ryûboshi et Manboshi!
Ryûboshi et Manboshi: Salut, mademoiselle l'humaine!! *sourient*
Miyuki: *sourit* Enchantée de faire votre connaissance!
Fukaboshi: On peut manger avec toi? Tu es toute seule...
Miyuki: Oui pas de problème mais... Tu ne préfère pas manger avec tes copines les sirènes?
Manboshi: Ca changera déjà un peu de manger en compagnie d'une humaine!
Ryûboshi: Et puis on ne va pas te laisser toute seule, d'autant plus que tu es nouvelle! La Si Do!
Miyuki: *sourit* Merci, c'est très gentil de votre part!
 
PDV MIYUKI:
 
On a discuté à propos de ma venue ici, je leur ai tout raconté. Ils m'ont crue et ont trouvé ça étonnant.
 
Fukaboshi: Tu peux nous faire une démonstration?
Moi: D'accord. Je ne le maîtrise pas à 100% mais je devrais pouvoir faire quelque chose...
 
Je me suis levée et j'ai tendu le bras vers un des robinets. Il s'est mis à trembler et à faire une sorte de grognement, puis de l'eau en est sortie et je l'ai dirigée en la faisant serpenter. Malheureusement, j'en ai perdu le contrôle et l'eau est tombée sur une sirène qui avait pris sa forme humaine. Elle s'est immédiatement changée en femme à queue de poisson au contact de l'eau.
 
Ceyla: Hé!
Moi: Pardon! Je suis... Désolée!
Fukaboshi: C'est tout de même épatant! Est-ce que d'autres humains savent faire ça?
Moi: Il paraît que non.
Ceyla: Dis, toi, l'humaine! Tu te prend pour qui? Tu crois que tu vas devenir la préférée de Fukaboshi comme ça?
Moi: Mais j'ai pas fait exprès! Calme-toi, petite sirène!
 
La sirène s'est approchée de moi.
 
Ceyla: Ne te prend pas pour la plus forte parce que tu es une humaine!
Fukaboshi: Ceyla, laisse-la tranquille, elle ne l'a pas fait exprès.
Manboshi: Il a raison. C'est lui qui a demandé à Miyuki d'utiliser ses pouvoirs.
Ryûboshi: Ca juste mal tournée. Do ré mi fa sol!
Ceyla: *me lance un regard noir* Tu ne réussiras jamais à plaire à Fukaboshi, et puis Issily va sûrement réussir à sortir avec lui, car c'est la plus belle des sirènes de l'établissement! *s'en va*
Miyuki: Je pige rien à ce qu'elle raconte.
 
PDV FUKABOSHI:
 
Je n'avais plus de doutes à avoir: les sirènes étaient bien jalouses de Miyuki... Alors que cette dernière n'est arrivée qu'aujourd'hui! Il faut dire que Miyuki est incroyablement belle... Bien plus belle que lors de notre première rencontre! Ses cheveux ont vraiment poussé, ils atteignent le bas de son dos, elle est très grande et elle maquille ses yeux bleus avec ce que les humains appellent "mascara". Ca lui va bien, tout ça, même si je pense qu'elle n'a pas besoin de maquillage, elle est déjà magnifique sans.
 
Moi: Ne fais pas attention à ce que les sirènes disent de toi. Elles te jalousent car elles estiment que tu es plus belle qu'elles.
Miyuki: Elles ont tord. C'est comme si elles croyaient que je voulais être ta petite amie!
Ryûboshi: Do ré mi! C'est pourtant le cas! Notre frère est le plus gentil triton du lycée, toutes les sirènes sont folles de lui!
Miyuki: *sourit* Ouah, tu as vraiment la cote avec les demoiselles alors!
Moi: Bah, elles ne m'intéressent pas...
Manboshi: Et elles sont persuadées du contraire.
Miyuki: *rit* C'est marrant! Remarque, elles n'ont pas tort de s'intéresser à toi, Fukaboshi! C'est vrai que tu es gentil, et puis... *rougit* Tu es plutôt mignon aussi...
 
J'ai senti que j'ai fortement rougi à ce compliment! Puis la sonnerie a retentit. Mes frères sont partis de leur côté, mais ils m'ont murmuré à l'oreille: "Vous vous connaissez depuis peu de temps, mais elle t'aime déjà!". Moi et Miyuki sommes ensuite retournés dans la partie immergée du lycée. Puis la journée s'est déroulée banalement. Heureusement, nous avions fini à 15h car un professeur ne pouvait pas assurer son cours.
 
Moi: Miyuki, tu voudrais venir chez moi?
Miyuki: Mais tu as des devoirs pour demain?
Moi: Pas tant que ça! *pense* Et puis, si je peux passer du temps avec toi, le reste m'est bien égal...
Miyuki: Tu es sûr?
Moi: *sourit* Bien sûr.
 
Je l'ai donc emmenée chez moi, dans une maison qu'aucun humain ne pourrait visiter car elle se trouve sous l'eau. Nous avons nagé un petit moment.
 
Moi: Dis, Miyuki, est-ce que tu as des objets humains comme les portables?
Miyuki: Dans l'établissement où je suis, ce serait une mauvaise idée. *rit* On est sous l'eau et ce genre de trucs n'y résistent pas. Du coup il reste dans ma maison.
Moi: Je vois.
Miyuki: Et vous, les sirènes, à quoi ressemblent vos maisons?
Moi: Nos maisons peuvent être dans du corail. Mais la mienne est particulière.
 
Nous arrivâmes enfin chez moi. C'était une maison qui évoquait un palais.
 
Miyuki: OUAAAAAAAAAH!!! Tu vis vraiment là-dedans? C'est magnifique! Et c'est plus grand dedans j'imagine!!
Moi: Oui. C'est vraiment grand. C'est mon père qui a bâti cette maison pour ma mère!
Miyuki: Ton père doit être très amoureux de ta mère. ^^
Moi: *sourit*
 
Nous sommes ensuite entrés. Ryûboshi et Manboshi n'avaient pas fini les cours. Ma mère était là, tandis que mon père était encore au lycée.
 
Otohime: Bonjour Fukaboshi!
Moi: Bonjour, mère. Je suis avec une invitée!
Otohime: Une invitée? Est-ce une de tes amies les sirènes?
Moi: Non, et tu vas être contente, c'est une humaine!
 
Ma mère est venue à notre rencontre dans le salon. Elle a regardé Miyuki avec un petit sourire.
 
Miyuki: Bonjour, madame.
Otohime: Bonjour, jeune demoiselle! Alors comme ça tu n'es pas une sirène? Serais-tu donc une humaine détentrice d'un don des océans?
Miyuki: Parce que mon pouvoir porte un nom?
Otohime: ^^ Tu es ici chez toi, mademoiselle...
Moi: Elle se nomme Miyuki.
Otohime: Miyuki! Très bien! ^^
Moi: Je vais te faire visiter, Miyuki.
 
PDV EXTERNE:
 
Fukaboshi fit visiter l'immense demeure à son amie.
 
Miyuki: *pense* C'est une belle sirène, sa mère. Je la trouve bien plus jolie que les sirènes du lycée! Quant à la maison de Fukaboshi, elle est incroyable!
Fukaboshi: *pense* Ma maison a l'air de bien lui plaire... Tant mieux alors! C'est vrai que ça ne doit pas être tous les jours qu'un humain se promène dans une maison sous-marine!
Miyuki: Je pourrais presque me perdre, tellement ce palais est grand!
Fukaboshi: Ce n'est pas vraiment un palais...
Miyuki: Moi je vis dans une maison toute rikiki, et je ne me suis jamais baladée dans un lieu plus grand que le lycée Water High School.
Fukaboshi: C'est vrai?
Miyuki: *sourit* Oui. Le lycée est déjà très grand, et quand j'y suis allée je n'aurais jamais imaginé qu'un bâtiment pouvait être encore plus grand! Un jour, si tu peux, je pourrais te montrer la surface.
Fukaboshi: Oui, un jour. :) J'ai hâte de voir à quoi ressemble la surface.
Miyuki: Tu n'y es jamais allé?
Fukaboshi: J'ai du y aller une fois, mais c'était il y a très longtemps et je n'y suis pas resté plus de dix minutes.
Miyuki: Comment ça se fait?
Fukaboshi: Bah, c'est-à-dire que... J'ai sauvé la vie d'une humaine à cette époque, mais pour ne pas risquer de rencontrer des humains qui détestent les sirènes, j'ai dû partir...
Miyuki: ... *pense* Ca me rappelle quelque chose...
Fukaboshi: On arrive à ma chambre...
 
Fukaboshi ouvrit la porte. La chambre était totalement décorée de coquillages, de nacre et de corail. Il y avait un aquarium où nageaient des poissons, et un deuxième aquarium, extrêmement grand, avec une énorme bête qui nageait dedans.
 
Miyuki: Oh, comme il est mignon ce dragounet!!
Fukaboshi: C'est notre animal de compagnie. ^^ Il te plaît?
Miyuki: Oh oui!
Fukaboshi: Il est très gentil. Tu peux t'approcher.
 
La jeune fille humaine s'approcha de l'aquarium. La créature la regardait et semblait content de la voir, comme s'il la connaissait.
 
Fukaboshi: C'est drôle, on dirait qu'il te reconnaît.
Miyuki: Je dois sûrement dire n'importe quoi, mais peut-être que c'est du à mon pouvoir?
Fukaboshi: *sourit* Peut-être.
Miyuki: Dis-moi, que font les sirènes pour passer le temps?
Fukaboshi: On nage, on se baigne, parfois on remonte à la surface. Les sirènes femelles, en général, vont à la surface pour chanter ou voir des humains. Moi, personnellement, je m'entraîne à me battre, avec un trident.
Miyuki: Cool. Tu me montre?
Fukaboshi: Si tu veux.
 
Le triton amena la jeune fille dans une salle qui ressemblait à une salle d'entraînement. La salle était immergée. Fukaboshi prit un trident qui était accroché au mur. Puis Miyuki l'aida à mettre en place des cibles. Ensuite, la jeune fille humaine s'assit. Fukaboshi lui montra comment il se battait avec son trident. Miyuki était impressionnée.
 
Miyuki: *applaudit* Ouaaah! Tu te débrouilles bien! Tu es fort!
Fukaboshi: *rougit légèrement* Tu... Tu veux essayer?
Miyuki: Je peux t'emprunter une épée?
Fukaboshi: Tu sais t'en servir?
Miyuki: Je prend des cours d'escrime. *sourit*
Fukaboshi: Prend l'épée de Manboshi. Je ne pense pas qu'il nous en voudra.
Miyuki: T'inquiète, je vais pas l'abîmer. Je ne suis pas maladroite.
 
Fukaboshi et Miyuki se mirent en place. Miyuki était aussi rapide que Fukaboshi. Ils donnaient plusieurs coups mais sans se faire mal. Puis, après trois quarts d'heure, Miyuki se laissa flotter dans l'eau de la salle.
 
Fukaboshi: Je n'en reviens pas! Pour une humaine, tu es rapide, surtout sous l'eau. Bravo!
Miyuki: *range l'épée* Merci. Toi aussi tu es fort.
 
PDV FUKABOSHI:
 
J'étais épaté. Je savais que les sirènes étaient plus rapides que les hommes-poissons en étant sous l'eau, et Miyuki était toute aussi rapide! Je sentais que je l'aimais encore plus.
 
Miyuki: *regarde l'heure* Je pense que je vais rentrer. Je n'ai pas vu le temps passer. Merci de m'avoir invitée, Fukaboshi. *sourit*
Moi: *rougit* De... De rien! A... A demain, en cours.
Miyuki: A demain. *sourit*
 
J'ai raccompagné Miyuki jusqu'à la surface, après qu'elle ai prit ses affaires. Puis elle s'est éloignée. J'attendais le lendemain avec impatience, pour revoir son joli visage et entendre sa magnifique voix. Je me suis même demandé si un jour je l'entendrais chanter, et je suis sûr que sa voix est harmonieuse quand elle chante. Je suis ensuite retourné chez moi.
 
PDV MIYUKI:
 
Je retournais chez moi. Je nageais et j'ai ensuite atteint la terre ferme. J'ai été très heureuse d'avoir passé du temps avec mon nouvel ami. Cette première journée était vraiment super. Mais, pendant tout le long, je me suis aperçue que, lorsque je suis en présence de Fukaboshi, je me sens timide, et j'ai le c½ur qui bat la chamade. Serais-je amoureuse? Je ne sais pas... Fukaboshi est plutôt mignon, et il est vraiment très gentil... Je l'adore... Mais en même temps, je le connais à peine... J'aimerais mieux le connaître, même si j'ai l'impression que les sirènes ne vont pas me laisser faire. J'étais sur la route, j'ai sauté dans le premier bus qui était venu à l'arrêt, à côté de la plage, et je suis rentrée. En regardant la plage pendant le redémarrage du bus, j'avais l'impression d'avoir rencontré Fukaboshi à cet endroit précis... Je me répétais que c'était impossible, mais... Et si ça l'était?
 
PDV EXTERNE:
 
Le lendemain, Miyuki retrouva Fukaboshi en classe. Son ami lui avait gardé la place, que les sirènes convoitaient jalousement. Toutes regardaient Miyuki avec un regard très noir, mais la jeune humaine n'y prêtait pas attention. Toute la journée, le triton requin-baleine veillait sur Miyuki, et essayait d'empêcher les sirènes de lui poser problème. A la fin des cours, les sirènes s'étaient réunies à part...
 
Issily: Je trouve que Fukaboshi s'est attaché à cette humaine...
Melo: On ne va pas laisser une humaine nous faucher notre triton!
Hiramella: T'as raison! Et en plus, Issily a plus de chance de réussir à le gagner, c'est la plus belle d'entre nous!
Ceyla: Il faudrait vraiment écarter l'humaine...
Kaylen: La Saint-Valentin est dans une semaine... Il faudrait faire un cadeau à Fukaboshi qui vaille mieux que du chocolat!
Issily: Oui... Il faudrait se surpasser, faire mieux que n'importe qui! Comme ça, il verra que nous, les sirènes, sommes bien plus belles et intéressantes que cette humaine!
 
Les sirènes se firent un "tope-là". Pendant ce temps, Miyuki et Fukaboshi se promenaient tous les deux...
 
Miyuki: *pense* La semaine prochaine c'est la Saint-Valentin... J'ai bien envie d'offrir des chocolats à Fukaboshi-kun...
Fukaboshi: *rougit* Dis, Miyuki, qu'est-ce que les humaines aiment bien, en cadeau?
Miyuki: Oh, tu sais, les filles humaines sont du genre à aimer les fleurs, les bijoux, et souvent, les hommes offrent du parfum aux filles, mais il arrive qu'on nous offre d'autres choses. ^^ Et les tritons?
Fukaboshi: Heu... Difficile à dire... Ca peut être n'importe quoi. Les tritons offrent des perles d'huîtres, des coquillages, des trésors de la mer. Et les sirènes offrent du chocolat, ou des choses qu'on trouve dans la mer aussi. *pense* Je crois que je sais ce que je pourrais lui offrir en cadeau...
Miyuki: *pense* Je n'ai pas d'autres idées que de lui offrir du chocolat mais tant pis...
 
Le jour de la Saint-Valentin arriva. A la fin des cours, Miyuki était à son casier. Fukaboshi lui avait donné rendez-vous dans le couloir à gauche de la salle des casiers.
 
Miyuki: *vérifie son sac* C'est bon, j'ai son cadeau...
 
PDV MIYUKI:
 
J'ai vérifié mon sac toute la journée, j'avais peur que les sirènes me piquent mon cadeau pour Fukaboshi-kun. Je suis donc allée à notre point de rendez-vous. Il n'était pas encore là... Et puis j'étais en avance. J'avais pris soin de mettre ces chocolats dans une boîte qui résiste à l'eau. Ce sont des chocolats que j'ai achetés "sur la terre ferme", alors je n'avais pas envie de les abîmer. Puis j'ai pensé à un truc. J'ai essayé de retirer l'eau du lieu où j'étais, comme si je créait une bulle d'air. J'ai donc fait des petits mouvements de chef d'orchestre avec mes mains. Et ça marchait. Donc je m'amusais avec l'eau de la pièce.
 
PDV FUKABOSHI:
 
J'étais allé chercher dans mon casier le collier de perles d'huîtres que j'avais fabriqué. Mais quand je suis arrivé, j'ai vu que mon casier avait été forcé.
 
Issily: Hé, les filles! Fukaboshi est là!
 
Toutes les sirènes se sont précipitées vers moi.
 
Kaylen: On a un cadeau pour toi!
 
Elles m'ont toutes donné des boîtes de chocolat.
 
Moi: Dites, vous n'auriez pas vu qui a forcé mon casier?
Ceyla: Pourquoi?
Moi: J'avais mis un collier de perles dedans, et je devais l'offrir aujourd'hui...
Melo: C'est sûrement l'humaine qui l'a volé! Les humains adorent ce genre de richesses!
 
Je savais très bien que Miyuki ne se permettrait jamais de faire ça. J'ai vu dépasser du sac d'Issily des perles. Si je ne les récupérais pas, qu'est-ce que j'allais pouvoir donner à Miyuki?
 
Hiramella: Allô la mer? Tu m'as l'air rêveur, Fukaboshi!
Moi: Désolé, je dois y aller.
 
J'ai tourné le dos aux sirènes, et je suis allé au point de rendez-vous. J'ai alors vu que Miyuki s'amusait avec l'eau et avait créé une bulle d'air.
 
Moi: Ouah! Comment tu as fait ça?
Miyuki: J'ai fait ça à l'instinct...
 
J'ai alors pensé à lui offrir autre chose que le collier de perles. Je pensais que ça ne suffirait peut-être pas et qu'elle rejetterais peut-être ce cadeau, mais je n'avais pas
d'autre idée...
 
PDV EXTERNE:
 
Les sirènes, intriguées, avaient discrètement suivi le triton requin-baleine. Elles étaient cachées, et observaient ce qui se passait.
 
Melo: *bas* Mais qu'est-ce qui se passe?
Miyuki: *rougit* Fukaboshi-kun... Je... J'ai un cadeau pour toi! *lui tend la boîte*
Fukaboshi: *la prend en souriant* C'est gentil, merci, Miyuki. Ce sont des chocolats faits par les humains, n'est-ce pas?
Miyuki: O... Oui...
Fukaboshi: J'aurais voulu t'offrir quelque chose, mais je l'ai en quelque sorte perdu... J'espère que ce que je vais te donner va quand même te plaire...
Miyuki: D'ailleurs j'ai... Quelque chose à te dire... *rougit*
Fukaboshi: *rougit* Moi aussi... Et mon cadeau l'exprime parfaitement je pense...
 
Fukaboshi prit le visage de l'humaine entre ses mains et rapprocha son visage avant de poser un baiser sur les lèvres de Miyuki. Les sirènes en restèrent bouche bée.
 
Issily: Alors les perles étaient pour elle...
 
Elle prit le collier, qui dépassait de son sac, et le regardait avec rage. Elle le jeta au sol et partit. Les autres sirènes, déçues, partirent aussi. Fukaboshi tourna la tête et vit le collier au sol.
 
Fukaboshi: *va le ramasser* Comment a-t-il pu arriver là? Issily l'aurait fait tomber? Ou alors... *petit silence* Peu importe. *va vers Miyuki* Je voulais également t'offrir ce collier avec des perles d'huître.
Miyuki: Oh, Fukaboshi! Il ne fallait pas! Ce sont des vraies perles?
Fukaboshi: Si je te le dit... Elles sont aussi vraies que ce que je vais te dire: je t'aime. *met le collier à Miyuki*
Miyuki: Je t'aime aussi...
 
Ils s'embrassèrent de nouveau.
 
Fukaboshi: Au fait... Miyuki, je ne sais pas si tu te souviens mais... On s'était déjà rencontrés, il y a longtemps... Et je suis tombé amoureux de toi dès ce jour...
Miyuki: ... *essaie de se souvenir et tout lui revient d'un coup* Mais... Tu as raison! Je m'en souviens maintenant!
Fukaboshi: Je ne t'ai jamais oubliée, Miyuki.
Miyuki: Je regrette de t'avoir oublié... Mais j'avais toujours l'impression de te connaître, quand on s'est vraiment revus...
Fukaboshi: *lui caresse la joue* Ce n'est pas grave. Vivons plutôt le moment présent.
Miyuki: *l'embrasse*
 
FIN!!
 
Alors? Ca fait quoi de voir Miyuki en couple avec Fukaboshi? Dites-moi votre avis!! Maintenant que je vois la date de l'article, j'ai mis un mois à le faire! Je l'ai commencé le 1er février 2015 et fini le 28 mars 2015! Pfiou! Je vais pouvoir passer à autre chose ^^



Tags : fukaboshi - one piece - One Shot One Piece - Hatano Miyuki - triton

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.212.30) if someone makes a complaint.

Report abuse